Les chemins de saint Jean… passent à Perpignan la Catalane

Publié le par Le Myosotis libre

Myosotis zz 4

 

 

Les Compagnons du Myosotis libre ont été fraternellement accueillis dans une Loge libre, travaillant selon le Rite Français, à l’O. de Perpignan.

Durant l’ouverture des travaux, nous sommes frappés par l’harmonie qui se dégage de la part de l’ensemble des officiants et qui rejaillit naturellement sur la totalité des Frères de l’une et l’autre colonne.

Aucune pesanteur administrative et un accueil chaleureux à l’attention des visiteurs, qui sont Maçons libres, régulièrement initiés mais ayant quitté de leur propre chef leur obédience, à jour de tous leurs engagements, ou bien de Frères membres d’autres Loges libres, respectueuses de la Règle en 12 points, ou encore de délégations appartenant à la GLTSO, au GPDG, à la GLNF

Il est à noter que les visites de Frères de la GLNF, rares jusqu’à un passé récent, deviennent dorénavant chose courante. Ce qui s’explique par le besoin de retrouver la paix, l’harmonie, la simplicité et la régularité initiatique.

 

L’ordre du jour appèle justement la Réception d’un profane au grade d’Apprenti. Rien ne manque de ce qui va permettre un large partage d’émotion. Au-delà de la différence des tabliers, propres au Rite Français, au REAA et au RER, il n’apparaît que des décors de travail. Tous les Frères s’impliquent dans le bon déroulement de la cérémonie. Les réponses du candidat aux questions du Vénérable sur ses motivations démontrent une remarquable préparation par les parrains et enquêteurs.

 

Après une prestation de serment dont l’intensité est sensible, l’instruction transmise par le Vénérable à l’Orient puis devant le tapis de Loge par le F. 2e Surveillant, enfin l’intervention du F. Orateur, pour souhaiter la bienvenue au nouveau Frère et guider ses premiers pas, illustre la volonté de la Loge de se situer dans la tradition orale et l’Art de mémoire.

 

Nouvelles vibrations sensibles à travers le nouveau Frère mais aussi chaque participant. La Chaîne d’union illustre la communion des cœurs, au sein d’une fraternité qui s’est affermie  par une parfaite maîtrise de l’Art royal et qui s’est enrichie d’un nouveau maillon, non simplement d’un nouvel adhérent.

L’appel, durant la chaîne, à transmettre dans sa plénitude la tradition régulièrement reçue, n’est pas un vain mot. L’invocation de placer les travaux à la Gloire du G.A.D.L’U. non plus. Aucun décors de nature à valoriser la présence des uns par rapport aux autres. Mais un Vénérable, arrivé le premier dès 15H, pour offrire son temps et ses talents culinaires à l’assemblée, au cours d’agapes peu onéreuses et fertiles dans la poursuite des échanges entre Frères.

 

Le Myosotis libre mettra à la disposition des utilisateurs du blog, qui se seront préalablement fait connaître, les lieux, dates, horaires et ordre du jour, des Loges ouvertes à l’accueil des autres Frères. Après avoir préalablement constaté leur parfaite orthopraxie dans la mise en œuvre des travaux.

 

A bientôt sur de nouveaux chemins qui permettront de présenter d’autres Loges de saint Jean.

 

Les Compagnons du Myosotis libre

Commenter cet article

Robert D. 06/06/2010 17:58



Merci mes FF de montrer qu'il y a encore de bons moments de fraternité au sein de la Maçonnerie, à l'heure où
les  ''revues de presse '' internes des Myosotis ne communiquent plus que sur heurs et malheurs, plaies et bosses, règlements de compte en séries, entre le GM de la GLNF et l'opposition
interne qui réclame, selon une immense majorité à juste titre, son départ.


Ce que vous dîtes sur les visites hors obédience des membres de la GLNF est une réalité dans ma
Province. Plus rien ne retient personne. D'autant que l'assurance hautaine de détenir seuls la Régularité en a pris un drôle de coup !


La reconnaissance du nécessaire retour à la souveraineté des Loges en matière de gestion interne,
peut-elle amener dans le futur Réglement intérieur revu et corrigé de la GLNF, le Vénérable Maître, garant de l'harmonie de la Loge, à décider de qui il admet ou refuse d'admettre au
cours des travaux, parmi les visiteurs régulièrement initiés qui se présenteraient ?


Par ailleurs un article précédent du blog indiquait que les Frères de la Toison d'Or à l'O. de
Beaune invitaient à se joindre à eux lors de leurs tenues, merci de m'indiquer quelle serait l'attitude des Loges de la Province du Val de Loir, par rapport à l'accueil de Frères qui
auraient démissionné de la GLNF et frapperaient en visiteurs à la porte de leurs Loges."



Le Myosotis libre 06/06/2010 18:14



Mon BAF, je te remercie de ton commentaire. Concernant les Loges du Val de Loir tu comprendras que je ne peux répondre pour elles. Je vais donc les questionner et te transmetrrai la réponjse qui
m'aura été faite.


Voici, ci-dessous la réponse des animateur de LML :



Ce triste épisode de l'histoire de la GLNF a ouvert une parenthèse qui va bientôt se refermer. Souffle un vent de liberté, voire libertaire et des FF du VDL visitent d'autres obédiences et des
loges en association "myosotis" pourraient être tenté par recevoir des FF d'autres obédiences, il faut relativiser le phénomène car cela concerne peu de frères.
Ce qui semble les motiver est de d'une double nature.
Voir ailleurs, car on ne sait jamais et la vie maçonnique devra se poursuivre si Stifani, contre toutes vraisemblances, arrivait à se maintenir au delà de la rentrée.
Faire ce que tous s'interdisaient de faire pour respecter ses engagements : visiter d'autres Obédiences. Les serments et engagements étant en permanence bafoués par la tête de la GLNF, les Frères
se sentent autorisés à ces biens petites entorses.
Mais ce n'est pas la position "officielle" du  collège provincial, qui est la GLNF, régulière et respectueuse des fondements maçonniques. En cette fin d'année maçonnique trouble, c'est un
peu la récréation. Le GMP T.Perrin va réunir les Maîtres Elus bientôt et sans nul doute cette question d'inter-visites sera abordée.
Lorsque le moment de la reconstruction viendra ce sera un problème difficile à régler. Surement qu'une plus grande tolérance fraternelle serait la bienvenue, pour ce qui demeure un faux problème,
mais quelque peu dogmatique.



Le Compas de Sion 23/05/2010 21:28



...il est bien là ce creuset de la Fraternité Maçonnique qui est nôtre, et la cuisine ?....à tour de rôle et dans le respect, mes FF., l'hôtel, c'est en face et ici, c'est NOTRE Temple, notre
indépendance, avec notre volonté et nos moyens propres. Voilà ! Nous, on l'a fait, parce que nous...le voulions! Et c'est possible pour tous les FF. qui auront notre volonté et notre désir
d'indépendance et d'authenticité maçonnique. C'est notre alchimie, d'avoir transformeé le plomb en or.....
3Bises mes FF.



un frere de la loge thot 23/05/2010 21:11



pour infos ......il y a des loges libres dans la drome , la loge thot , les libres disciples d hermes et le temple des levites .....Nous attendons votre visite dans un esprit de fraternité et d
ouverture ....sentiments fraternels



L.B. 23/05/2010 21:02



Merci mes FF de montrer qu'il y a encore de bons moments de
fraternité au sein de la Maçonnerie, à l'heure où les  ''revues de presse '' internes des Myosotis ne communiquent plus que sur heurs et malheurs, plaies et bosses, règlements de compte en
séries, entre le GM de la GLNF et l'opposition interne qui réclame, selon une immense majorité à juste titre, son départ.


Ce que vous dîtes sur les visites hors obédience des membres de
la GLNF est une réalité dans ma Province. Plus rien ne retient personne. D'autant que l'assurance hautaine de détenir seuls la Régularité en a pris un drôle de coup !


La reconnaissance du nécessaire retour à la souveraineté des
Loges en matière de gestion interne, peut-elle amener dans le futur Réglement intérieur revu et corrigé de la GLNF, le Vénérable Maître, garant de l'harmonie de la Loge, à décider de
qui il admet ou refuse d'admettre au cours des travaux, parmi les visiteurs régulièrement initiés qui se présenteraient ?


Par ailleurs un article précédent du blog indiquait que les
Frères de la Toison d'Or à l'O. de Beaune invitaient à se joindre à eux lors de leurs tenues, merci de m'indiquer quelle serait l'attitude des Loges de la Province du Val de Loir, par
rapport à l'accueil de Frères qui auraient démissionné de la GLNF et frapperaient en visiteurs à la porte de leurs Loges.


 


L.B.