Soutien à l’appel du 6 mars

Publié le par Le Myosotis sauvage

 

Tout le monde a pu prendre connaissance, sur le Myosotis ligérien, de l’appel à la re-fondation lancé par tous les Myosotis de France. Le Myosotis sauvage ne peut que se réjouir et soutenir cette volonté affirmée d’un :

-         Retour à une Régularité effective, aujourd’hui ostensiblement bafouée ;

-         Retour à la souveraineté des Loges dont les V.M. sont les chefs de l’Ordre ;

-         Retour de la place prépondérante laissée à la quête spirituelle, par séparation et simplification de la gestion administrative ;

-         Retour aux valeurs d’humilité et de discrétion dans les comportements ;

-         Retour à la modicité dans les moyens réclamés et le poids des cotisations.

 

Le Myosotis sauvage, lieu de rencontre et d’expression de ceux qui ont choisi de quitter la GLNF, ne peut peser directement sur ces décisions internes à l’obédience.

En revanche, ceux qui aspirent sincèrement à la préservation de la Régularité, pour en avoir assumé la conviction au prix d’un déchirement toujours douloureux, comme les Rénovateurs de la GLNF d’aujourd’hui en assument le poids, à travers toutes les mesures coercitives qu’ils doivent endurer, peuvent apporter une contribution substantielle.

Pour avoir pressenti l’évolution inexorable de l’obédience vers une voie substituée, pour avoir poursuivi leur quête maçonnique à travers le paysage contemporain, comme à travers le message de nos ancêtres, ils peuvent faire profiter la réflexion en cours, de leur expérience.

 

Qu’ont-ils dit jusqu’ici ?

Ils ont affirmé, pour les uns, qu’il existait des obédiences discrètes, non assujetties à la pression du recrutement et du recouvrement, mais offrant la vraie lumière d’un accueil fraternel et de cérémonies exécutées selon le cœur, dans une parfaite régularité initiatique.

Les autres sont constitués en Loges libres, pratiquant tous les degrés ou grades du rite d’élection, et offrant à celui qui recherche un perfectionnement moral, l’idéal de paix, d’amour et de fraternité qu’ils étaient venus chercher en Maçonnerie.

Les uns comme les autres font vivre l’authenticité de l’esprit de nos fondateurs, loin du carnaval grossier présenté par les affamés de Grand-messes, de bijoux et d’honneurs factices. Ils avaient frappé en hommes libres à la porte de la Loge qui les avait accueillis, ils ont assumé leur liberté d’aller d’un chantier à l’autre, selon le travail qui leur était proposé, ils continueront à prendre leur inspiration d’En Haut et non d’en haut.

 

Les refondateurs qui veulent s’adresser à tous les membres de la GLNF pour les réveiller, peuvent s’appuyer sur ce dépôt précieux qui n’est la propriété de personne en particulier mais de tous ceux qui recherchent une réelle tradition initiatique.

Mes Frères de tous Orients, aidez cette re-fondation du fruit de vos expériences heureuses ou malheureuses. Exprimez-vous, rejoignez la préoccupation d’un juste équilibre institutionnel recherché par nos Frères, désireux de permettre un rapide retour de l’esprit. Cet appel du 6 mars est aussi le notre car transmettre dans sa plénitude la tradition de notre vieille confrérie, fait partie des serments qui nous lient.

 

A vous lire très bientôt…

 

Victor Hugo

Commenter cet article

Raimondo de Sangro 09/03/2010 18:18



Je suis très heureux que vous donniez, mes Frères du Myosotis sauvage, la parole à ceux qui pratiquent une maçonnerie discrète,
paisible et chaleureuse. La lumière n’y brille d’aucun éclat trompeur mais apparaît au fil du temps à celui qui la cherche.


J’ai fuit les petits chefs en tabliers bleu et or, qui dictaient la loi du Grand Chef, avec autant de vigueur et d’obstination que de
méconnaissance de l’Art Royal.


J’ai trouvé une Loge travaillant au Rite de Memphis et Misraïm, dans la plus pure tradition de ce rite, et au sein d’une
obédience confidentielle. J’y ai trouvé une voie précieuse, pour m’aider dans ma recherche spirituelle et mon désir de partage de mes interrogations. J’y ai trouvé une unité impressionnante,
autour de la mise en œuvre du rituel et de la recherche sur la signification profonde du symbolisme.


Personne n’a cherché à violer ma conscience ; tout le monde participe à la recherche de sa propre vérité. Cette alchimie
spirituelle, au sein de notre creuset maçonnique, revêt différentes formes suivant le rite, mais s’il est bien pratiqué par la Loge assemblée, il permet une transformation progressive de chacun
dans son quotidien.


La course au nombre et aux cérémonies, les éternelles réunions destinées aux problèmes administratifs et financiers, que j’avais
connues à la GLNF, sont remplacées par un travail assidu de tous sur notre rite, sans convoitise du « pouvoir », mais avec de réels progrès dans la connaissance. Un seuil franchi, un
nouveau grade s’ouvre logiquement devant celui qui va ainsi pouvoir poursuivre, pour lui-même, son chemin initiatique vers l’Eternel Orient et vers son Créateur.


Le passeport qui m’avait été délivré par la GLNF était un vrai faux passeport.


Le « Feu » initiatique que mon obédience maintient allumé, ressort de la tradition maçonnique. C’est en le faisant
ressurgir, à l’aide de la puissance de chaque rite inaltéré, qu’une re-fondation deviendra possible.


Avec tous mes encouragements.


 


Raimondo de Sangro



Tubalcain04 09/03/2010 17:11


Bravo mes Frères pour cet article et merci Jean-Pierre pour ton commentaire qui se passe...de commentaire...Pour ma part, après presque 15 ans passés  dans la boutique qu'est devenue la GLNF -
car initié en 1994, j'ai vécu un an après les dérives de 1995, puis celle de 2000/2001 et maintenant...le gros BUG..!! -  juin 2010 sera sans nul doute (sauf énorme miracle auquel je ne crois
pas ..!!) mon dernier mois dans celle-ci. Je quitterai une obédience mais je resterai dans l'Ordre Maçonnique en allant ailleurs continuer à tailler ma pierre dans un climat plus serein, moins
pourri par les métaux et les aspects administratifs profanes...!!
Certains frères pensent qu'il ne faut pas quitter le navire...oui  mais quand il est en perdition avancée, il faut aussi penser à sauver sa peau et aider les autres à sauver la leur jusqu'à un
certain point...Sauver un frère en danger de mort physique... oui...sans problème si c'est en mon pouvoir... mais ici on parle de mort psychologique et celle là chacun doit s'y soustraire de lui
même avant qu'il ne soit trop tard....


Jean-Pierre LAMON 09/03/2010 14:08


Le sentiment très-fort d'être toujours lié indissolublement à mes Frères restés dans l'obédience que je quittais est profondément ancré en moi;changer d'administration ne m'a pas fait changer
d'Ordre:je suis entouré de Frères authentiques rencontrés dans le malheur de mon éloignement de ma Loge Mère...le Sacré est toujours dans nos Tenues,et cela ne peut paraître faux ou puéril qu'aux
matérialistes sectaires qui ont instrumentalisé la Franc-Maçonnerie,conditionné certains Frères avec de clinquantes récompenses (Pavlov,pas mort!)et profané le Temple de leurs obscènes
vociférations.T'AS FINI ,en salissant ce que nos vénérés anciens véritables porteurs de Lumières avaient lentement et patiemment construit,a provoqué en moi désolation,tristesse et colère outre un
étrange sentiment de trahison.C'est en pensant à ceux de mes Frères ,certains qui m'ont amené,d'autres qui m'ont accompagné,d'autres enfin que j'ai conduits en Franc-Maçonnerie,que je me suis
risqué à faire quelques commentaires sur divers blogs,ne sachant pas a priori comment j'y serais reçu.Étant d'une autre obédience,et m'adressant à des Frères de mon ancienne obédience,j'ai estimé
loyal et honnête de signer de mon vrai nom;bien m'en a pris car j'ai été reconnu des vrais souffrants sur Myosotis(riches de cœur et des maladresses de la douleur et de la sainte colère[jamais
vulgaire,elle,si parfois ironique ou moqueuse dans ses énonciations/dénonciations!]) mais bizarrement "évité" de la part d'AcaciA...qui avait d'autres chats à fouetter dans son désert moral et
métallique.Je me refuse au prosélytisme:il ne s'agit ni de religion,ni de politique;il s'agit pour Vous Hommes Libres de vous déterminer en votre âme et conscience:il me déplairait fort d'avoir
devant moi des hommes inféodés à un discours fût-ce le mien!Je n'ai qu'une supplique à vous faire:quelle que soit l'organisation que vous adopterez,évitez l'exclusion,le splendide isolement,le
sectarisme,l'esprit de chapelle.préservez vos spécificités,mais ouvrez-vous aux "autres"dans cette Maison aux nombreuses demeures qu'est l'Ordre Maçonnique:enrichissons-nous mutuellement du don de
nos différences!Une idée, un progrès moral ou spirituel ne m'appartiennent vraiment qu'à partir du moment où j'en ai fait part à mes Frères dans la sérénité d'une Tenue,dans la diversité des Hommes
en leurs croyances,options et opinions;ça existe:je le vis!jamais un différend,humainement possible ou probable ne résiste à un échange franc ,sincère et authentique!Courage L'ASTI FIN n'est
bientôt plus que lie au fond de la citerne!L'ÉLECTION DU GRAND INTIFAS EST COMPROMISE!Méditez la devise d'ISIS ma Loge Mère:Inter Solutos Invenire Soliditates (parmi les
dispersés,trouver/créer des fondations)