SHIBOLETH

Publié le par Victor Hugo

 

ou le tour des nouvelles graines semées au sein de la FM française


A travers les semailles en cours dans tout l’hexagone et jusqu’à la Réunion, je regrette l’absence des Antilles et de Cayenne. Mes FF. de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane, je sais que chez vous tout est beaucoup plus intensément fraternel et spontané mais l’heure est à l’urgence de mettre sur la table les saveurs inimitables de la cuisine créole, en assaisonnant avec l’art et la manière que vous maîtrisez avec autant de capacité d’amour que de causticité, toutes les tentatives d’asservissement que tentent ceux qui se parent de chaînes, pour affirmer leur autorité. A bientôt donc sur le Myosotis des Caraïbes avec épices relevés garantis et sens de l’expression imagée…

 

 

Au fait, n’est-ce pas chez vous que la GLUD’A a reconnu des Loges comme régulières, qui ne relèvent pas de la GLNF ? Une première qui pourrait en appeler d’autres !

 

Sur les sites du Myosotis sauvage et des Myosotis de toutes contrées, je remercie tous les accueils fraternels manifestés envers ceux qui sont partis de la GLNF, pour les mêmes raisons que celles qui font que d’autres restent aujourd’hui contre vents et marées : courage et conviction envers notre tradition qui mérite d’être défendue, sans compromission et transmise sans altération.

 

J’adresse un salut tout particulier aux anciens de la RL Isis, autrefois monument de la GLNF Occitanie, qui nous assure qu’il existe une authentique tradition maçonnique, en dehors de la Grande Loge administrativement régulière, aujourd’hui hors la Loi, et souhaite à tous les Myosotis de purger le système ou de rétablir en dehors la tradition de leurs pères.

 

Cette recommandation fraternelle correspond aux appels urgents relayés de toutes parts : rénover de l’intérieur et obtenir le départ salvateur de François Stifani mais aussi une refonte complète du Règlement intérieur, ou poser les fondations d’une nouvelle obédience, respectueuse de la règle et l’esprit de notre vieille confrérie, puis dénoncer auprès des obédiences étrangères l’irrégularité flagrante de la bande à FS dont les dérives attestées sont reprises et commentées dans chaque Myosotis. Et je peux vous l’affirmer bien connues à l’étranger !

 

Un grand merci à la souche mère des Myosotis, le Myosotis ligérien, qui nous gratifie d’une magnifique lettre d’un PM au VM en Chair. Superbe manifestation de la sensibilité commune à tous ceux qui souffrent, de voir piétiné tout ce qu’il révère, et détourné tout ce qui constituait les fondements de leur adhésion à la FM de tradition.

 

Un grand merci aussi de nous servir les propos officiels du Suprême Commandeur du Grand Chapitre Français, tentant de justifier la suspension d’un de ses membres éminent, comme nécessaire conformité avec son statut de « juridiction amie » de la GLNF.

 

Le Suprême Commandeur (et la Chambre d’Administration qu’il cite) se sont-ils posés une seule seconde la question : peut-on juridiquement exclure du bénéfice des réunions proposées par une association à ses membres, un membre en règle avec elle, au motif que celui-ci n’appartiendrait plus à telle autre association ?

 

Sur le côté larmoyant de « j’ai des amis partout et je les aime tous » ainsi que le grand écart tenté pour laisser passer l’orage, grand classique des funambules, race maçonnique plus à redouter encore que les coupeurs de têtes sans masque, il ne faut pas, mon TCF Claude, se laisser abuser : le GCF a suivi et subit la même évolution que la GLNF.

 

L’élection démocratique voulue par les fondateurs a été remplacée par une désignation par la Chambre des Grades, l’équivalent du SGC de la GLNF, préalablement purgé d’éventuels moutons noirs, par admission à l’honorariat...

 

Pour illustrer encore cette course au contrôle du pouvoir, la décision, incongrue s’il en est, de procéder à l’élection du doyen de cette Chambre des Grades, au lieu de laisser au Ciel le soin de désigner lui-même son doyen d’âge ! Un certain signe que tu connais, mon TCF Claude, ne paraît plus d’actualité dans l’esprit des dirigeants de cette juridiction vassale et déboussolée.

En revanche, l’éditorial du journal « Grand Chapitre Français Informations » N° 6 d’octobre 2008, sous la signature, photo à l’appui, de Philippe Thomas, Suprême Commandeur, traite dans une page entière (sur quatre) des « médailles au GCF », avec photos des médailles d’or, argent et bronze. Sans oublier un paragraphe spécial sur la « Médaille de Chevalier de la Sagesse (Attribut du 6ème Ordre) » sic ! Etant bien entendu que le 6ème ordre n’a jamais existé et n’existera jamais au Rite Français.

 

Oui, la tradition est bien foulée aux pieds par ceux qui aspirent à s’en servir et non à la servir ; oui, de partout l’exaspération s’exprime haut et fort et ne se laisse plus bâillonner ; oui, grâce à nos échanges, une complicité naturelle nous rassemble qui nous mènera à former demain une vaste Chaîne d’Union, ciment d’un retour à la Règle et l’Esprit que nous avons juré de transmettre dans son intégrité aux générations à venir.

 

Le GADL’U nous vienne en aide.

 

Victor Hugo

Commenter cet article

CORTO 27/02/2010 09:43


@ Victor Hugo :

Je te confirme que mon Bien-Aimé Frère Jumeau : Le Sapiens a toujours prôné la résistance de l' intérieur.C' est son Credo !
Son parcours maçonnique le prouve et atteste sa fidèlité, sa pugnacité et son travail sans relâche pour l' Obédience.
Je l' embrasse tout particulièrement, ainsi que vous tous, mes Bien Aimés-Frères, en vos grades et qualités.

CORTO.


Le Myosotis sauvage 27/02/2010 11:23


Chacun mène le combat qu'il peut, d'où il peut ! L'essentiel est de ne pas rester les bras croisés et de ne rien faire. Le but n'est-il pas de préserver notre héritage maçonnique?

Victor Hugo


Hervé Vigier 24/02/2010 13:21


Salut Le Sapiens, je te confirme que je recommande à tous ceux qui sont sur la tengeante de se maintenir à l'intérieur, dans l'espoir que le bon sens triomphe avec le concours de tous les Myosotis.
L'avenir nous éclairera sur le choix final du chantier où nous serons réunis.
Accolade fraternelle.
Victor Hugo qui n'est rentré d'exil que lorsque Napoléon le petit a pris une retraite forcée...


Le Sapiens 24/02/2010 07:38


Cher Victor Hugo, Comment voudrais-tu que la Guyane se soulève, qu'elle crée un blog Myosotis, lorsque leur Grand Maître Provincial s'est levé pour s'associer aux trois autres afin de se donner
l'illusion de servir F.S. ! (Les trois autres étaient : celui d'Alsace, celui de Brie Champagne et le porte flingue de F.S.) Quatre asexués qui avaient plus besoin de paraître que d'être ! Quant à
ton paragraphe sur la résistance, mon jumeau qui écrit ici te confirmerait que j'ai toujours prôné qu'il valait mieux être à l'intérieur que de leur laisser la place... Aujourd'hui tout est mis en
oeuvre pour qu'ils partent, que ceux qui sont très largement rétribués cherchent déjà du boulot... ils ne sont pas prêts de trouver les mêmes salaires, ni les mêmes avantages. Pour être plus à
l'aise pour en parler soyez dedans... Nous préparons votre retour ! Accolades         


Beltégeuse 24/02/2010 01:05


C'est bien ce qui énerve notre GM LXV (abréviation pour les latinistes : Grand Mètre Soixante Cinq) c'est que le SCPLF du REAA, lui, est indépendant ! Il n'en ferait bien q'une bouchée, mais elle
est un peu grosse pour lui en ce moment. Surtout que la bête risquerait de se débattre très fortement si elle se sentait sérieusement menaçée. Donc pour le moment il ne
s'attaque qu'aux Rituels : Installations, bientôt Banquets, etc. Ce serait étonnant qu'il s'en arrête là sinon pourquoi aurait-il mis un homme à lui à la tête de la Loge d'Instruction Nationale
Hiram ?.


Victor Hugo 24/02/2010 02:00


Nous ne voulons pas "n'en faire qu'une bouhcée", nous demandons sipmlement qu'il arrête de nous ronger....
Victor Hugo