Réponse des anciens GLNF à Jean-Charles Foellner

Publié le par Le Myosotis libre

T.R.F. Jean-Charles,

 

Après un surprenant silence prolongé, négligeant les appels à prendre tes responsabilités et venir au secours de l’obédience, lancés de ci et de là, voici que tu trempes ta plume desséchée dans le vitriol. Histoire de faire savoir que le tumulte, qui t’avait laissé sourire dans un premier temps, était devenu, à tes yeux, intolérable et qu’il était temps de siffler la fin de la récréation, devenue foire d’empoigne !

 

Quelle légèreté que d’arborer tant de mépris, vis à vis de ceux qui tirent un signal d’alarme, que tu n’as pas été capable de déceler à travers nos départs successifs dans la discrétion et la douleur. Non tu n’as pas le monopole du service de l’Ordre, pour avoir dirigé l’obédience durant deux mandats de Grand Maître. Oui durant les quarante ans de ton vécu maçonnique, la GLNF est passée d’obédience régulière à Voie substituée, par confusion des moyens avec la finalité, et remplacement des serviteurs de l’Ordre maçonnique par les hommes de main du Chef Spirituel d’une secte profane.

 

Ne pas prendre la mesure de la vision que les autres pays européens ont de la GLNF, négliger le départ des Frères de l’ombre et invectiver ceux qui sont en droit de demander des explications, là se situe le total manque de lucidité, la faute contre l’esprit, l’intolérance coupable. Surtout lorsque l’on s’inscrit dans les principaux semeurs du trouble…

 

Nos principes bafoués, notre tradition violée, pour toute réponse aux inquiétudes : des sanctions ; là, tu as gardé le silence ! Si tu étais sincèrement attaché à la Franc-Maçonnerie et au cheminement initiatique qu’elle enseigne, tu aurais commencé par douter de tes actes et de tes choix, car c’est au fond du doute que se révèle la lumière. Ce que tu vois, sans passer par cette case, n’est qu’un éclat factice et trompeur, sans vocation initiatique.

 

Ceux qui ont accepté de tout quitter, pour continuer à se construire, ont repris leur rituel, page après page. « Si tu crains d’être éclairé sur tes défauts, tu seras mal parmi nous ; si tu tiens aux distinctions humaines, sors, nous n’en connaissons point ici… »

Voici les premiers conseils donnés par le Rite Français au profane qui va frapper à la porte d’une Loge, afin de découvrire peu à peu la Lumière et l’esprit de la tradition maçonnique.

Voici ce que ceux qui dirigent l’obédience et prétendent représenter l’Ordre, renient sans vergogne, pensant qu’il peut exister une Maçonnerie à deux vitesses. Celle, permissive, des dirigeants qui détiennent déjà tous les flambeaux ; celle, rigoureuse, de ceux qui ne supportent qu’une faible lumière, et se doivent d’écouter et d’acquiescer. Autrement dit, celle des gourous vis à vis des adeptes !

 

Si tu veux donc, mon TCF Jean-Charles, sortir de l’impasse où on ne peut que taper du poing sur la table et être la risée de tous, je te recommande, pour retrouver une réelle crédibilité, de ceindre ton tablier blanc, d’aller à l’écoute des Frères et des Loges, de te pénétrer de leur inquiétude et de leurs attentes, de visiter des Loges Libres qui ont quitté la GLNF pour conserver la régularité maçonnique qui a fui l’obédience. Ouvre tes yeux, réveille ton esprit, laisse ensuite parler ton cœur.

 

Nous serons alors dans la même chaîne, l’harmonie aura de nouveau entonné sa musique douce, l’humilité sera redevenue notre chemin de perfection « vers la lumière et la vérité » que tu te plains de ne plus discerner. En effet elles ne se décrètent pas, elles se cultivent dans la discrétion de Loges qui ne prétendent pas à l’excellence mais se rassemblent dans l’amour fraternel, la paix et la sincérité.

 

Puisse le Grand Architecte t’aider à en discerner le chemin, même s’il doit être long. Le retour d’un enfant perdu est toujours une grande fête, et les périodes de troubles sont souvent l’occasion de se remettre en question.

Pourquoi ne pas le faire, au lieu de s’en prendre à des Frères, dont le combat n’est pas le notre, mais qui méritent le respect ?

Pourquoi la terreur devrait-elle être la seule solution, si l’on veut cheminer « vers la lumière et la vérité » ?

 

Nous t’embrassons fraternellement.

 

Les Compagnons du Myosotis libre

 

 

 

 

Commenter cet article

De giovanni Henri 03/10/2010 15:17



Mon M.A.F.     Merci de ta réponse ! elle est sereine et apaisante ! l'homme n'étant pas parfait , donc il reste a sculpter ! Faut l'accepter , c'est aissi , mais doit-on pour
cela se sésigner et rester au centre du troupeau  des vils êtres humains , en errence ! Brassens en son temps l'avait déjà compris .Ils se serevnt de notre esprit de tolérence pour conforter
leur pouvoir  et mieux nous gouverner . Je ne peux pas croire que les Frères qui monte a l'assaut de la forteresse , soient tous dans l'erreur . Il faut se méfier de tout n surtout de nous
mème , mais je crois que le mal est profond , et qu'il demande une remise a plat de tous ces évenements § Mais il est difficile de se réunir pour d'essayer de trouver une solution , car
l'équipe d'en face , elle ne fait pas de pause et de trève !


Le temps notre Maître a tous et le seul a diriger le destin et le futur de la G.L.N.L.  Nous verrons  bien qui avait raison . en attendant ces tristes comportements entachent la
crédibilité  et l'honneur de celle-çi . Certes des ambitions sous jacentes sont a prendre en compte , mais la colère et le ras le bol sont réels et dénaturent  , c'est vrait  , la
première fonction d'un vrai Maçon  l La tolérance .  Espérons ! espérons ! espérons ! comme tu dis mon bien aimé Frère !  Que ma supplique ne soit pas enterrée dans le sable
profond de l'indifférence des hommes ! Qui vivra ,saura  et verra  !     D.G.H.



Le Myosotis libre 03/10/2010 16:43


Mon BAF Henri, je comprends parfaitement ton désarrois ..... Nous, les Maçon Libres de Saint Jean, avons résolu le problème en partant .... et par la grâce du GADLU nous nous en portons bien .....
c'est une solution .... à ton entière disposition pour t'aider sur le chemin de la liberté ..... La Liberté commence par un NON ! Très fraternellement, Victor


De Giovanni henri 01/10/2010 15:31



et bien , je pense que cette supplique ira finir  comme les autres , noyée dans les ressacs de la froide indifférence de ces céciteux aux pavillons bouchés !Ils ont installé un systhème si
bien protégé , que seul un tremblement de terre pourrait le faire chanceler .Mème en tournant 7 fois autour de cette forteresse , les murs auront du mal a s'écrouler .


Peut-être qu'une implosion , qui s'annonce , sera salutaire  et nécessaire. La machine e initier a beau devenir rentable , les dégats sont d'année en année effroyablement douloureux .I on y
rentre facilement on y en sort tout aussi vite  , et c'est pas nouveau .Déjà en 1985 suivant " Actualités " N° 15 ,les  rentées se chiffrent a ....1079 et les sorties a 395 ! ;
C'est parlant ! bon faison  en sortes que la paix et la sérénité  viennent éclairer les douceurs de notre temps ! Que la Paix règne parmi les hommes ! on peut rêver !bon affaire a
suivre ! bisous a plus !  Henri mat...33514 . présentement en sommeil rédempteur !


 



Le Myosotis libre 03/10/2010 10:56


Mon BAF Henri, il faut toujours garder l'espoir ..... et croire en l'homme, surtout quand il se double d'un maçon ! Victor