Réponse de René Hervet à JCF

Publié le par Le Myosotis sauvage

 

Myosotis g

Pour Corto j'ai apprécié ta pertinence
ce que j'ai publieé sur BBC B... F...
__________
Il existe pire que les incapables : ce sont les gens capables de tout
J’emploierai dans ce propos la métaphore et d’autres formes d’expressions pour tenter de m’extraire de la boue nauséabonde dans laquelle nous prenons aujourd’hui bien trop de bains sans pour autant avoir de rhumatismes.
Commençons par la note de JCF. Vraie ou fausse, spontanée ou téléguidée, peu importe, mais la ficelle est un peu grosse et ne correspond ni à la façon habituelle de s’exprimer de son auteur ni à ses préoccupations.
Il n’a, avec son successeur d’autre souci que de garder la haute main sur la sphère GLNF, et je ne comprends pas un tel acharnement, une telle négation, à moins qu’il n'y ait en jeu d’autres intérêts, ce que je vais finir par croire.
A propos, Jean Charles, quel délice de te voir arriver maintenant dans ta belle tenue : tunique bleu horizon, culotte rouge et bandes molletières. Mais tu t’es encore trompé de guerre... J’avais gardé de toi l’image du hussard, du fier soldat, moustaches au vent, et casque à pointe bien vissé comme tout bon despote d'opérette (à propos Tamino, c'est la Flûte enchantée, c'est Mozart et c'est de l'Opéra....). Voila que maintenant tu rejoins la piétaille ? Je te recommande la lecture des Thibault de Roger Martin du Gard. (Il y a douze tomes, ça passe le temps, quand on est à la retraite). Tu vas voir que c’est très difficile à vivre : passer de cavalier à fantassin pour entendre sonner la retraite…
Mais toi au moins, tu ne retournes pas ta veste, tu changes de costume.
Ta tactique rouée est usée et connue. Je ne suis pas convaincu, mais pas du tout par ton appel au bon sens. Tu prétends écouter les FF, voila qui est nouveau chez toi ! Ce n’est qu’une manœuvre grâce au détour de laquelle tu penses garder le contrôle. Et tu le fais insidieusement, en enfonçant des portes qui n’existent déjà plus, ce n’est qu’une ruse, un leurre.
Tu développes quelques conseils accessoires pour faire croire aux FF qu’ils ont été entendus ? Mais à te lire, si tu les as effectivement entendus, comme ton successeur, tu n’as rien compris.
Quant au sous-entendu sur la dépense excessive d’un audit, ce n’est ni de toi ni de FS que peuvent venir des conseils sur la rigueur budgétaire. Irrecevable !
Avant d’être Citoyen de la Terre, je pêchais au gros. Vous employez tous les deux la même technique : on ferre, on donne du mou, puis ont resserre un peu plus, de plus en plus fort, pour asphyxier le poisson.
Mais rassure-toi, votre stratégie imbécile et transparente va nous vivifier d’avantage et en plus grand nombre avec encore plus d’ardeur dans la sérénité de la réussite de l’œuvre entreprise.
Vous nous prenez pour des blaireaux ? Nos Frères dans ce climat léthargique, endormis par la fraternité de leur loges se sont réveillés, ils prennent enfin conscience.
L’électricité et les factures (salées) c’est l’Obédience et Province
La Lumière c’est la Loge
Le rite c’est l’Ordre
L’Obédience c’est la logistique
Vous ne pourrez plus les balader, ils ont fini de confondre. Vous, vos mesures dilatoires pour noyer le poisson ne prennent plus, vos purges staliniennes ne vous grandissent pas et deviennent un honneur pour ceux qui en sont frappés.
Vous avez dépossédé les FF de leur vote du 25 mars. Il faudra à un moment nous en rendre compte.
Enfin pour le reste de ce que tu as écrit ou pas -c’est de la bouillie pour chat avec une ironie bon marché- cela ne nous intéresse plus.
Nous sommes dans une autre perspective et pensons avec Schopenhauer que « toute vérité franchit trois étapes »
1. Elle est ridiculisée : vous l’avez fait avec Ramon, Murat, Seiler et les autres.
2. Elle subit une forte opposition : radiation, éviction, conseils de disciplines (vous n’en êtes toujours pas sortis).
3. Elle est considérée comme ayant toujours été une évidence : c’est le vote du 25 mars, vous avez été rejetés à plus de 70% par les FF.
Vous craindriez des démissions de Loges entières, une hémorragie de masse qui mettrait en péril les recettes et l’équilibre financier GLNF ? A qui la faute ?
Tu vois Jean-Charles, personne ne peut plus aujourd’hui adhérer à ta prose. Je suis quand même d’accord avec toi sur un point quand tu écris à FS :
"La première des choses est de comprendre que le vote massivement négatif n’était pas contre le bilan ou contre le budget. Il était au départ contre le Grand Maître, aujourd’hui contre les structures de la GLNF."
Entendons-nous bien, l’audit des comptes doit nous éclairer complètement car nos FF ayant en charges ces travaux sont de grands professionnels et ils n’auront pas confondu les classes 6 et 7 ou 1 et 8 du plan comptable.
Pour toutes les classes du plan comptable, il faut que tous les FF puissent avoir le détail ligne par ligne. Il faut mettre en évidence comme il se doit, la déclinaison des sous-comptes à deux, trois, quatre chiffes (classe 6 : Comptes de Charges - 62 Autres Services Extérieurs - 625 Frais missions & réceptions - 6251 Voyages et Déplacements - 6252 Missions - 6253 Réceptions) et non pas une présentation "en vrac" avec une ligne Missions & Réceptions. Ce n’est qu’un compte pris à titre d’exemple, n’y voyez aucune malice mes FF…..
C’est maintenant une exigence INCONTOURNABLE. Et simultanément les comptes de la sphère GLNF. Des logiciels pré-formatés existent (pas chers) sur le marché.
Pour l’Espace Wagram, tu as l’impudence ou la sottise, (au vu de votre communication, les adjectifs ne vont plus avoir de sens), d’écrire ou faire écrire que vous ne pensiez pas que cet achat déclencherait un tel tollé. Commencez par penser avant d’acheter, si toutefois vous en êtes capables !
Néanmoins attention à ce cadeau empoisonné, il faudra se montrer extrêmement vigilant. Ces locaux ont un coût. Imaginez que demain à cause de la crise ils ne soient soit vendus à vil prix à une SCI écran, détenue par 2, 3 ou 4 autres SCI. Alors ? Ce serait le comble...
La prochaine AG aura lieu en Juin. Cela permettra d’ici là dans les Loges qui n’étaient pas convaincues, d’en débattre au regard du compte-rendu du CA du 1er avril et d’envoyer (pourquoi pas avec une participation de la Loge aux frais de déplacement) des délégués qui viendront grossir le rang des premiers FF a avoir pris position contre le déni d’expression que le CA a opposé, sous la houlette de FS, à tous les FF.
Quant à la tenue lors de cette AGE
• Ne perdez pas votre sang-froid les provocations vont pleuvoir c’était déjà le cas le 25 et cela continuera.
• Bordez-vous de partout : juridique, sécurité, ne souffrez aucun écart, ni incident. Réalisez des enregistrements sonore et visuel sous contrôle d’huissiers dument mandatés. Assurez-vous du décompte précis des votes (contre, abstention, pour) et si le vote avait lieu à bulletins secrets, exigez leur mise sous scellés.
• Enfin, silence total mais vote NON déterminé, NON à tout.
Ce refus devrait avoir pour conséquence la mise sous tutelle de l’Association avec la nomination d’un administrateur judiciaire (avec surveillance du DGM dont la charge première sera d’organiser selon les Lois de la République des élections libres et démocratique avec une feuille de route pour celui qui sera élu).
CA, SGC, Statuts, Règlement intérieur, prospectives, déontologie, durée du mandat, renouvelable ou pas, ce sera aux FF de décider.
Tu vois, Jean-Charles, les choses ont déjà bien changé. Le culte de la personnalité que tu avais mis en œuvre, avec ces placards au verso de plaquettes imprimées en rouge où tu étalais toute ta bimbeloterie est dépassé. J’aurais dû les garder, ça m’aurait fait un souvenir de l’Ancien Régime…..
Lorsque l’on regarde ton bilan aujourd’hui, on en retient surtout les « coups », comme « remercier » Yves T...el, ancien GS qui a été l’artisan de ta désignation et ton fidèle soutien, et aussi le constat que tu n’as jamais eu de prospectives politiques fines pour le long terme et la pérennité de l’Obédience.
La réforme de 1997 donnait les pleins pouvoirs au GM. Elle pouvait fonctionner avec quelques tiraillements avec des FF comme Cl. Ch…., Passé GM, homme agréable, élégant, raffiné, d’un contact sympathique. Or avec toi et FS nous jouons à l’opposé : passage en force, en brutalité, sans discernement, à la tronçonneuse, à la hussarde…
Oui, tu as raison, hier nous étions contre FS devant sa tyrannie, la raideur de sa nuque. Depuis ta Grande Maitrise, nous nous sommes aperçus (nous avons depuis développé la possibilité d’analyser, de réfléchir, ce dont vous ne tenez pas compte) que c’était l’ineffable réforme qui encourageait et générait ces dérives.
Ce sont vos méthodes de gouvernance qu’hier 70 % des loges ont récusées.
Je garde totalement ma liberté de ton et d’action comme je l’ai fait toute ma vie, c’est plus facile pour le miroir. Et comme pour François, mes salutations fraternelles, ni malveillantes, ni complaisantes, des salutations de Maçon.
René Hervet

PS 1 : Je profite de cette lettre pour faire appel à tous nos FF détenteurs de documents, car je ne peux et ne pourrai les obtenir de l’Obédience. Afin de retracer au maximum, ligne par ligne, les dérives inimaginables de 1997 à nos jours. Même si ce que je produis n’a pas de valeur juridique, cela aura le mérite de mettre l’accent sur les responsabilités.
Adresse e-mail dédiée à cet effet : torea.pacifique@gmail.com
Mon nom de baptême Tahitien en 88 (Le Torea est grand oiseau blanc traversant les océans pour défendre ses FF. C’est toute la finesse polynésienne...)
PS 2 : Hier je me suis affilié à FMR, je demande, j’exhorte un maximum de FF de le faire. Pourquoi ? Plus on sera nombreux et plus on pourra réformer. Il n'est pas exclu que des procédures judiciaires soient bientôt engagées et le nombre -pas les noms- des adhérents fera poids.
20 euros c’est notre offrande individuelle et personnelle pour
dire Halte et reprendre notre GLNF.
Par René Hervet

Commenter cet article

CORTO 05/04/2010 10:43



En réponse à notre BAF René HERVET :


Tout est dit et de quelle belle manière. Bravo pour la justesse de tes propos et j' exhorte que de nombreux Fères viennent garnir nos rangs.


Très fraternellement à toi et à tous nos Fères.


CORTO