Quand un blog Myosotis rejoint les Myosotis libres

Publié le par Le Myosotis libre

 

Signé Guinguingoin du Myosotis du Mont Gargan, l’article ci-dessous illustre la poursuite de la recomposition du paysage maçonnique français, qui est en cours depuis plusieurs années et s’accélère actuellement.

 

Au GOF, de nombreux Frères ne comprennent pas qu’alors que des obédiences féminine et mixte existent déjà, on leur impose la mixité. Ils prennent donc du recul par rapport aux menées politiques de la 1ère obédience maçonnique française.

A la GLNF, la dérive sectaire amène l’institution à annihiler la vocation initiatique où le Temple se construit dans le cœur de chaque Frère. Seuls, à quelques uns, ou en Loge entière, ils quittent une spirale infernale où certains confondent le serment prêté devant le GADL’U avec une allégeance à leur personne ! La 2e obédience maçonnique française figure le chaos dans lequel l’a porté l’orgueil humain.

 

Face à ces désordres et au malaise qu’ils provoquent, la Loge ressort comme constituant le seul lieu de retour possible à la tradition. La Loge libre et Souveraine de saint Jean, celle qui fut depuis toujours le support de notre Confrérie, devient le havre où règne la paix, où s’exprime la fraternité, où le rite s’adresse par l’émotion à tous les Cherchants, où l’initiation redevient possible, où dans la discrétion jaillit la lumière.

 

Puisse ce nouveau message, que nous relayons avec une grande joie, faire comprendre de partout où des interrogations subsistent, qu’il n’y a qu’une seule Maçonnerie de tradition, celle où les Maçons ne cherchent pas à administrer, encore moins à baliser, les chemins de la quête spirituelle des autres, mais simplement à les découvrir par eux-mêmes et pour eux-mêmes, avec l’aide de leurs Frères et du GADL’U.

 

A bientôt, pour d’autres bonnes nouvelles de l’élan donné par des Maçons de saint Jean, pour un retour à la tradition initiatique et à la vocation de l’Ordre.

 

Les Compagnons du Myosotis libre

 

Article du Myosotis du Mont Gargan :

 

Il gagne du temps par tous les moyens, et il faut le reconnaître, il y arrive fort bien, et il a énormément d’alliés pour y parvenir. Ne parlons pas des membres du SGC qui, en face des frères dans les Loges, n’ont pas de mots assez durs pour conspuer françois et qui approuvent par leurs votes, toutes ses dérives.

         Nous avons les membres du fameux Conseil des Sages qui étaient, paraît-il, des opposants, qui cautionnent ensuite par leur participation, puis qui s’opposent à nouveau et même certains qui démissionnent, et aux dernières nouvelles, ils reviendraient, mais à reculons.

         Nous avons également, et c’est bien là, le plus triste, dans nos Loges, des frères qui, par leur immobilisme, permettent au système de perdurer, surtout ne pas bouger avant ce connaître les décisions de justice, il sera temps de voir après dans quel camps on se pose.

         Comment les vrais maçons dans nos Loges peuvent-ils analyser des comportements aussi contradictoires ? Le guide supprime l’A.G., bravo françois ! manifestement il a même surpris ses proches ; une telle décision aurait dû normalement provoquer une énorme déflagration et ce n’est presque qu’un pétard mouillé.

         Vu ces absences de réactions, dans quel état de déliquescence en est-on arrivé ?

          Analysons la situation : nous avons un autocrate au pouvoir, une cohorte de courtisans qui ont des intérêts puissants et inavouables qui le soutiennent, et une minorité de gens désignés par eux, qui en tirent une fierté épouvantable et qui, contre vents et marées, lui permettent de gagner du temps en essayant de maintenir le système mafieux mis en place.

         Nous avons pourtant l’arme fatale ; il suffit dans nos Loges de vouloir s’opposer à ce système. Pour cela, il suffit de refuser, à l’image de « La Fidèle amitié », d’ « Aquila », de « La Roche Chue » en Limousin, des Loges « Ligériennes » en Val de Loire, l’autorité de ces dirigeants illégitimes.

         Nos  frères dans ces Loges ont pris des positions claires, ils n’ont pas eu peur de refuser cette autorité totalement illégitime qui  nous est imposée ; ils ont choisi de rester des hommes debouts, fiers de leurs engagements et de leurs serments.

         Nous n’ignorons pas que dans toutes les Loges de France, il y a une majorité de frères qui sont dans le même état d’esprit mais il suffit de la présence de quelques OP ambitieux pour empêcher ces frères de réagir. Dans ce cas, les frères de « La Roche Chue » nous ont montré la voie à suivre, ils ont trouvé la solution : c’est de les laisser entre-eux. Nous n’arriverons certainement pas à avoir partout l’unanimité des membres de nos Loges pour se révolter ; alors, dans ce cas, il faut séparer le bon grain de l’ivraie.

         Laissons maço-magouiller entre eux les ambitieux, ceux qui y trouvent un fond de commerce, ceux qui y cherchent simplement une carte de visite, ceux qui y voient une reconnaissance ; ils se sont bien sûr trompés ; la Maçonnerie n’est pas un club et n’est pas faite pour eux, mais puisque c’est ce qui les intéresse, il faut leur laisser faire ce brouet innommable, mais les laisser ensemble.

         Arrêtons ce triste spectacle, nous sommes des démocrates et soucieux de l’être ; là où nous avons la majorité, c’est à eux de partir ; là où nous sommes minoritaires, alors, nous irons créer ailleurs une Loge, qui respecte les valeurs pour lesquelles nous ne transigerons pas.

         Pour prendre cette voie royale, aucun grade, aucun degré, aucun titre, aucune fonction ne peuvent pouvoir l’empêcher ou la freiner.

         Nos frères des Loges rebelles nous ont montré la voie ; engouffrons-nous y pour retrouver notre fierté d’être maçon.

         Si nous faisons cela, françois et sa « clique » n’y pourront plus rien ; nos petits OP ambitieux régionaux n’y pourront pas plus ; l’arme fatale est entre vos mains mes frères.

 

Guinguingoin

Commenter cet article

THIERRY CHARRIER 14/11/2010 13:59



Je suis absolument d'accord avec tout ce qui est dit. Cependant, s'opposer revient à réagir. Je reformule ma position. Ne pourrait on pas "Agir" en proposant la création d'une nouvelle structure,
"transitoire"? De très nombreux frères seraient alors prêt à agir, à se positionner clairement s'ils savaient où "atterrir"!:


La seule solution pour sortir de cette opposition est de proposer aux opposants une alternative autre que celle de l'opposition. Celle de la création pour accueillir. Le principe de
régularité en découlera. 



Le Myosotis libre 14/11/2010 18:02


Mon BAF Thierry, merci de l'intérêt que tu portes à notre blog. Dans l'immédiat, il s'agit d'aider les Frères à se constituer en Loges Libres, et à nous le faire savoir; dans un deuxième temps
après nous être comptés, nous pourrons envisager une ou plusieurs structures regroupant les Loges d'un même Rite. Quant au principe de régularité il découle de facto du fait que des Frères
Réguliers forment Loge, à ne pas confondre avec la reconnaissance de la GLUA dont nous n'avons que faire. Par ailleurs, cela fait belle lurette que nous ne sommes plus dans l'opposition, car nous
avons d'autres chats a fouetter et surtout pas de temps à perdre à vociférer contre un système qui a inversé toutes les valeurs de la Maçonnerie et mené les Frères dans la voie substituée dont
parle si bien Jean Baylot (ex-beau père de Claude Charboniaud). Fraternellement, Victor.