Quand la liberté rentrera, je rentrerai…

Publié le par Le Myosotis sauvage

 

 

Les commentaires nombreux des anciens de la GLNF, partis pour avoir senti venir les dérives qui permettent aujourd’hui la pousse rapide de tant de Myosotis, et venus témoigner sur le blog des Myosotis sauvages, ont le mérite d’être clairs et cohérents entre eux.

Ceux qui n’ont pas été publiés, par volonté de n’aller à ce stade prospectif qu’à l’essentiel et au général, voudront bien ne pas nous en tenir rigueur, et accepter de ne paraître qu’en résumé.

 

Il ressort de manière unanime :

-          qu’il existe une vie après la GLNF ;

-          que dans cette seconde vie maçonnique, la lumière, la fraternité, la spiritualité, remplacent l’argent, les tracasseries administratives et le sectarisme ;

-          que la tradition que nous avons héritée et qu’il nous revient de transmettre dans sa plénitude aux générations à venir, est beaucoup mieux prise en charge au sein de Loges Souveraines, organisées en association loi de 1901, seules maîtresses de leur administration et de leur gestion financière ;

-          que les échanges entre ces associations ne peuvent que s’enrichir de leur union libre ;

-          que cette union peut être une union de Loges fédérées tous rites confondus, ou une union de rites, chaque rite fédérant les Loges ayant choisi de travailler selon son ou ses standards. En pareil cas, chaque union de rite se retrouve au sein d’une confédération assemblant l’ensemble des rites ;

-          que la fédération ou confédération n’a pour seule autorité que sa gestion propre et la décision d’accorder, refuser ou retirer le droit de se référer à elle, aux associations qui constituent un dossier d’adhésion ou se réclament d’elle ;

-          que les Loges accueillent les visiteurs de tous rangs, selon leurs usages propres ;

-          qu’une AG ordinaire civile assemble chaque année les représentants élus des Loges au sein de la fédération ou confédération ;

-          que le renouvellement du Conseil d’Administration intervient tous les 3 ans en AG, suivie d’une tenue d’installation sobre et de festivités fraternelles ;

-          que si la force des Myosotis permet une rapide adoption d’une telle réorganisation, tous les Frères seront heureux de se retrouver, sous ces nouveaux auspices ;

-          que si, comme beaucoup le redoutent, François Stifani et ses cohortes barbares ne sont pas prêts à abandonner leur rêve de grandeur et d’assouvissement d’un pouvoir temporel, il faudra savoir reconstruire, en partant de ce qu’ils nous ont laissé : le témoignage de tout ce qu’il nous faudra éviter.

 

Victor Hugo

Commenter cet article

MULLER Patrick 01/03/2010 10:03


à Victor Hugo ,

bonne synthese ,

Je pense en effet que c'est la voie de la sagesse .



LECIRE 26/02/2010 18:53


Merci. C'est exactement çà. Victor - victoire, c'est la même racine ? Alors, à nos canons...
EV/paca


CORTO 26/02/2010 10:45


Quel synthèse juste et parfaite !

On ne peut qu' adhérer entièrement à tes propos.
Oui et heureusement qu' il y a une vie après la G.L.N.F, ne sommes-nous pas libres et de bonnes moeurs ?

Le Myosotis Sauvage est une excellente initiative pour échanger nos points de vues et nos aspirations pour l' avenir.

Trés Fraternellement.

CORTO


Jean-Pierre LAMON 26/02/2010 09:42


Il fallait que tout cela fût écrit!C'est fait et parfaitement exprimé par ce résumé qui a d'autant plus d'impact qu'il est précis et exact!Merci à TOI,Victor Hugo!