Précisions sur les choix du Sublime Conseil ...........

Publié le par Le Myosotis libre

A la suite de plusieurs questions légitimes posées par les FF. et SS. de toutes obédiences sur l’objet maçonnique en cours d’identification, qui se présente sous le nom de Sublime Conseil du Rite Moderne, je souhaiterais tenter d’apporter quelques éclaircissements souhaités.

 

La première question est relative à son rôle. S’appuyant sur de ......

 

pour la suite suivez le lien -->

 

http://minerve.blog4ever.com/blog/lire-article-499034-2491836-precisions_sur_les_choix_du_sublime_conseil______.html

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caron Christian 27/05/2012 08:02


Mes BB AA SS & FF


 


il y a 3 ans j'ai fait l'éloge d'une obédience toulousaine ici même, venant de la GLNF j'ai pensé qu'une petite obédience serait plus fraternelle plus conviviale et surtout moins avide
d'honneur....


Je m'étais d'ailleurs un peut accroché avec un frère de ce site, qui connaissais apparemment bien cette petite obédience toulousaine je m'en excuse aupré de lui


Je viens de me tromper, de ce fait nous avons créés avec quelques FF de cette loge une Loge libre. Quel bonheur!!


Je comprends désormais toutes ces loges qui se sont éloignées de ce système d' obédiences 


A bientôt


Fraternellement


Christian

Le Myosotis libre 28/05/2012 10:16



L'erreur est humaine, persévérer est diabolique ...... tous mes souhaits de bonheur et de longévité à cette nouvelle Loge.


NB : Le frère du site c'était moi


Victor



Christian Hyerlé 21/08/2011 08:44



Mes TT.CC.FF.,


Certains d’entre nous sont troublés,  déstabilisés, inquiets ou révoltés par une situation devenue incompréhensible voire aberrante au regard  de l’objet de
notre association.


Le hasard m’a fait découvrir que nous sommes probablement victimes de l’effet ‘’Janis’’


Je propose la lecture de cet article que j’ai trouvé ‘’édifiant et éclairant’’. 


Ref : la psychologie des groupes –Alain Blanchet, Alain trognon, Nathan université 128


La psychologie sociale – Gustave-Nicolas Fishe , Site : pierre.coninx.free.fr


L’EFFET ‘’JANIS’’ : Phénomène dit ‘’de pensée groupale’’ ou ‘’pensée moutonnière’’


L’effet ‘’Janis’’ tendrait à se constituer lorsqu’un groupe vise à établir un consensus sur la solution la plus acceptable pour sauvegarder la cohésion du groupe et éviter les discussions
susceptibles d’être sources de conflits. Un certain climat de complicité cherche à s’instaurer dans le groupe. Les membres évitent de prendre des initiatives ou de suggérer des contre-hypothèses.
La solution préférée initialement par le groupe est soutenue de façon sélective ; le groupe aveuglé par ses préjugés est victime de l’esprit de corps qui tend à étouffer toute pensée
critique indépendante.


5 conditions prédisposent à cet effet :


La cohésion élevée du groupe,


L’isolement par rapport au corps social ou à d’autres groupes,


L’absence de définition de la méthode dans le travail du groupe,


Le leadership très directif,


La situation globale anxiogène et stressante.


2 symptômes principaux émergent :


L’illusion collective : illusions de moralité, de rationalité, d’unanimité, et d’invulnérabilité du groupe,


La censure collective qui s’applique à soi-même et aux autres.


4 caractéristiques signent les décisions prises par effet ‘’Janis’’ :


La pauvreté de l’information recherchée,


Les biais et les distorsions dans le traitement de l’information et la définition des objectifs,


L’absence de prise en compte des risques potentiels que la décision comporte,


Le manque de recherche d’alternatives logiques et cohérentes,


Pour qu’un groupe cohésif évite cet effet, il doit accepter les divergences, les désaccords, et ne pas rejeter les arguments neufs et les solutions
originales.


La pensée groupale ‘’Janis’’ désigne le fait qu’à l’intérieur du groupe de développent des mécanismes psychologiques qui incitent les individus à rapprocher leurs points de vue les uns des
autres, à développer une cohésion qui leur fait prendre des positions irrationnelles ; elle se manifeste en particulier par le fait que l’on ne tient plus compte des réalités extérieures et,
de ce fait, la décision prise est souvent boiteuse.


La pensée groupale comporte plusieurs aspects qui interviennent  dans les prises de décisions :


Le sentiment d’invulnérabilité qui fait que le groupe, par exemple peut se croire au dessus des lois,


La conviction d’être dans son bon droit,


La tendance à dénaturer une information contraire à la décision du groupe,


Les pressions exercées sur les membres afin qu’ils soutiennent  la décision majoritaire,


-   &



Christian Hyerle 27/07/2011 16:28






Bonjour mes T.C.F., suggestions pour :


Les bases d’une refondation


 


Ø
Changer de nom, de sigle, de logo etc.…,


L’état de déliquescence de
la GLNF nécessitera au moins une génération pour qu’elle retrouve une image conforme à l’identité qu’elle n’aurait pas dû perdre, et toute naissance naît d’une mort ; elle doit s’accomplir,
et comme la nature l’impose, dans la douleur.


 


Ø
Etablir chaque loge comme souveraine (compte indépendant), dans une fédération de loges,


L’unité dans la diversité,
la diversité dans l’unité, pour que le un et le tout se conjuguent dans l’harmonie,


 


Ø
Etablir le V.M. comme tel, et seul  installateur (ou passé
V.M.) de son successeur,


Du père au fils, et de Hiram
à la transmission des mots substitués, l’on voit que l’existence  légitimée du V.M. ne peut véritablement s’établir que dans la transmission de celui
qui le précède. La transgression (par les mauvais compagnons) de cet acte a rompu la chaîne d’union des V.M. Il convient qu’elle soit rétablie


 


Ø
Supprimer les groupuscules occultes, types : conseil des anciens, ou ne leur permettre
que des suggestions collectives pour la loge,


L’attribution occulte des
offices constitue un support de manipulation  non transparent et moralement inacceptable puisque les personnes concernées ne sont pas
présentes,


 


Ø
Attribuer les offices prioritairement par ancienneté (sauf manque d’assiduité ou de travaux ou autre
exceptions  justifiables et justifiées),


Nos jeunes sont porteurs de
demain, pas d’aujourd’hui. Qu’ils apprennent la conviction de servir, la détermination pour servir, et surtout, la patience pour servir, dans l’assurance que l’Ordre sera respecté. Et à celui qui
fait le passage d’hier à dema



Le Myosotis libre 27/07/2011 23:44



C'est ton point de vue ...... tu las exprimé, c'est bien.