Pourquoi j'ai quitté la GLNF : ev/paca

Publié le par Le Myosotis libre

Myosotis mMon BAF. Corto, J' adhère complètement au contenu de cet article, dont les raisons et sentiments évoqués, sont pleinement les miens.

Volontairement initié à la GLNF, le 15.11.1994 dans une R.L. à l' Orient de Cannes, c'est-à-dire en région PACA, et parrainé par deux excellent FF., l'un "tablier bleu" ( , 32è. "indexé" pour ses positions et qui ne sera jamais 33è.!)
et l'autre "bazardé" au retour d'un long voyage pour non respect de payement de ses cotis. loge-mère/loge de perfect.

Bref, après Michel Mouillot, "Marcel la Salade", Bernard Mérolli, le Juge Renard, et  tout le reste.......les promesses non tenues de JCF. , le
marche pieds arrangé pour FS. et toutes les dérives de gestion subies ou constatées....Trop c'est trop.

J'ai choisi pour moi et pour ceux qui me sont chers, le respect de mon intégrité
morale et celui de mes serments. J'ai choisi de me démettre, ne voulant plus
me soumettre et cautionner le "système GLNF" qui était avéré, pour tous.

J'ai vu partir des FF., d'autres m'ont suivi....la moitié ont démissionnés, les uns après les autres. Ils ont été très rapidement remplacés, sans regrets, par des initiations "à la pelle"
permettant à l'autre moitié, toujours à l'oeuvre, de porter les tabliers bleus d'aujourd'hui..... Ceux-ci, préfèrent lutter de l'intérieur tant ils aiment leur Obédience !! Certains les dénomment
les taupes, allez savoir pourquoi, sans doute que l' excès d'obscurité .....
Lisez le reste dans les "commentaires" publiés sur le blog myosotis PACA.
Tout y est.

J'ai voyagé mes FF., en France, en Belgique et en Suisse, mes trois patries.
Partout,  j'y ai été reçu avec fraternité, simplicité et bonheur et pour un travail de qualité. Je suis issus d'une vieille famille de Maçons bâtisseurs, dont les mots d'ordre se
résumeraient par: Travail et Liberté.

A la GLNF, en perdant ma "liberté", je ne pouvait plus y "travailler".
Ainsi, j'ai choisi d'emporter mes regrets avec moi et de poursuivre mon chemin initiatique à "l'extérieur". Il y a une vie après la GLNF et le combat du Maçon ne s'arrête jamais. Alors,
"Quand la Liberté rentrera, je rentrerai" V.H., si certains critères sont bien respectés ! Pour l'heure, une nouvelle chaîne d'union
s'est formée, celle du Myosotis Libre.

Fraternellement,

ev/paca

Commenter cet article