Marionnettes et hommes de main… la dernière piteuse légion

Publié le par Le Myosotis libre

 

 Myosotis w

 

Trahi avant tout par sa propre turpitude qui ne cesse de s’étaler au grand jour, aux côtés d’une vulgarité arrogante, d’une gouvernance insolente et d’un aveuglement consternant, le Guide ne dispose pas de la  plus petite dose d’intelligence, de lucidité ou de courage, qui aurait pu l’amener à se retirer en bon ordre. Son dernier coup de dés consiste à faire appel, pour sa communication et la défense de son maintien à tout prix, aux derniers fidèles. Il leur donne le nom de Gardiens du Temple ! Normal, le Temple, c’est lui.

 

Et les fiers gardiens, qui sont-ils ?

 

Le 1er qui crie : « FMR/Myosotis, vous voulez vous battre. Et bien on va se battre et vous foutre dehors… » se nomme Kcvous ! Le gratin de ce que l’on peut trouver dans le genre humain, pour venir partager des travaux maçonniques en être libre et de bonnes mœurs… Le Guide ne connaît pas la Chevalerie, puisqu’elle dispose d’un code de l’honneur ; il s’entoure de gardiens d’excellence, nommés FS, et les lance dans la bataille. Qui se ressemble, s’assemble !

 

Le second constate : « Le conflit a pris de l’ampleur grâce à un terreau nauséabond ». S’il vient de croiser son précédent compagnon, je comprends ses réticences olfactives ! A vouloir faire du nombre, pour augmenter les rentrées sonnantes et trébuchantes, on ne fertilise pas la terre que l’on veut cultiver ; on ne satisfait que ceux qui réclame toujours plus d’éclat, pour masquer une bien triste déchéance. On est le garde du palais de Babylone et de ses trésors pillés ; au cœur d’une cité bien connue comme symbole de perversion.

 

Le troisième se lamente que les règles de notre société viennent à s’appliquer à notre institution ! Il n’a pas compris que nous ne sommes pas une secte, coupée du monde et de ses lois, mais que notre rôle est tout au contraire d’illustrer comment il est possible d’apporter au monde tel qu’il est, un supplément d’âme issu de la force spirituelle puisée dans notre tradition.

 

Le dernier carré pense qu’on veut prendre sa place ! Je vous rassure, Gardiens, surtout pas. Notre Temple est intérieur, construit à l’aide de matériaux, précieux pour notre cœur, mais dont nous ne pourrons vous faire apprécier les bienfaits que lorsque l’obédience aura repris le service de l’Ordre et non celui de votre maître.

 

A bientôt, j’espère.

 

Eques a Pace Profunde

Commenter cet article