« Le Guide Spirituel »

Publié le par Le Myosotis libre

 

  Myosotis v

 

 

 

« L’humilité étant le véritable chemin de la perfection maçonne », suivant les termes d’un rituel propre à la tradition maçonnique française, arrêté dans sa rédaction en 1784, et toujours présent en esprit dans l’ensemble de la démarche initiatique qui préside à tous les rites, le président de l’association GLNF s’est médiatiquement auto-attribué la distinction, jusqu’alors réservée à la paranoïa des délires sectaires de gourous en mal de reconnaissance, de « Guide Spirituel » !

Gage de tout le sens de la modestie, qui caractérise naturellement tous ceux qui sont entrés en Maçonnerie pour chercher la Lumière, cette appellation ne faisait suite qu’à un ensemble de déclarations orales et d’éditoriaux parus dans les publications internes, qui amenaient à faire du président d’une association civile à vocation philosophique le représentant charismatique de l’Autorité suprême, créatrice du l’univers.

 

Devant ces marques de maladie mentale avérée et l’absence d’intervention de l’entourage immédiat et du Conseil d’Administration de l’association GLNF, des adhérents sincères ont peu à peu adressé leur démission. Par la suite la conjonction de mégalomanie galopante et d’autocratie assassine a entraîné une résistance interne et la création de l’association FMR, désireuse de se démarquer maçonniquement des propos officiels et de la gestion administrative de la direction de la GLNF.

 

Ce faisant, elle a permis aux anciens de retrouver un espoir de retour à la tradition maçonnique, et à tous ceux que le doute assaillait de rester au sein de l’association, tout en contestant fermement les déviances constatées par rapport aux règles fondamentales bafouées.

 

Aujourd’hui contesté de tous côtés, le malade n’accepte pas le traitement qui lui a été prescrit par Assemblée Générale, et se nomme dans la logique de tout échec aussi cuisant et profond : ‘‘démission’’. Il entame la dernière bataille des Ardennes, à travers ses ultimes ressources, l’argent des membres qui ont eu l’audace de contester sa gestion. Ce patrimoine associatif qui est celui de tous, lui sert aujourd’hui, sans aucune concertation préalable, à s’attaquer à FMR pour concurrence déloyale !

Il n’a décidément pas compris le fossé qui sépare deux entités, dont l’une n’a de cesse de s’émanciper de la tradition maçonnique en sacrifiant sa vocation initiatique tournée vers chaque individu dans sa personnalité et sa liberté, et l’autre qui s’évertue de préserver cette tradition initiatique dans toute son authenticité.

 

Fervent de la maçonnerie ‘‘spéculative’’, le président de la GLNF assigne FMR dans des termes qui ne peuvent laisser indifférents tous ceux qui ont frappé à la porte de la Loge ou du temple dans le but de sortir des affres des cliquetis d’armes qu’ils connaissent dans le monde profane. Tout ce que la Maçonnerie rejette et propose de transformer durant ces moments sacrés privilégiés que nous vivons en Loge, et que nous espérons pouvoir étendre à l’humanité entière qui constitue notre ultime chantier, tout ce rebut nauséabond que nous savons laisser à la porte de nos Loges, tout ce que nos rituels appèlent sans concession ‘‘ le vice’’, se retrouve in extenso et version concentrée dans les termes de l’assignation lancée par le malade blessé, à l’encontre de ceux qui tentaient de prodiguer à une association en perdition des soins attentifs et urgents.

 

Mes Frères du Myosotis libre, nous avons quitté la GLNF avant la création de FMR ; nous avons adhéré à FMR par sentiment qu’enfin une lumière commençait à briller qui nous réconciliait avec les valeurs qui nous avaient amené à demander notre entrée à la GLNF ; exprimons tous clairement devant la justice de ce pays que c’est la gestion désastreuse de la direction actuelle de la GLNF qui nous a fait quitter les uns après les autres cette association, et que le travail de défense de la Maçonnerie traditionnelle effectué par FMR est seul de nature à éviter plus de départ, et à nous permettre, s’il est entendu un jour, de revenir au sein de cette obédience qui ne respecte plus les principes qui en constituent le fondement et la vocation.

 

Demander à d’autres de payer les fautes que l’on a commises et que l’on refuse de reconnaître mérite une condamnation civile, suivie d’une exclusion définitive d’une confrérie fondée sur le sens de l’honneur, sur le partage des bienfaits de la fraternité et sur la conscience d’une parfaite égalité devant le Créateur.

 

A l’heure d’un tel jugement, nous serons de retour.

 

FMR n’est pas un concurrent de la GLNF mais un remède provisoire nécessaire à son mal. Notre diagnostique plus ancien témoigne que FMR n’est pas la cause des problèmes mais une réaction à l’hémorragie qui se faisait jour et qui aurait continué de plus belle. Le malade n’accepte ni le diagnostique ni la prévention de la contagion. Il veut finir dans le chaos le plus total et le plus sinistre. C’est le propre de tous les illuminés. Le ‘‘Guide spirituel’’ qui ne sait pas même guider sereinement ses propres pas, finira comme tous ses prédécesseurs. Dans le plus profond mépris ou l’oublie le plus total.

 

En attendant, le temps est long !

 

Victor Hugo

Commenter cet article

Pierre 15/05/2010 04:14



Mon TCF,


L'attitude qui nous paraît insensée de F.Stifani est, de par son "délire" de se prendre pour un "Guide spirituel", (vraisemblablement "orienté" par des proches - relire le texte du Grand Orateur
lors de son intronisation), l'expression non pas d'un malade mental mais bien vraisemblablement le "jouet" ou la "marionnette" de l'Adversaire qui n'a de cesse d'éliminer tout ce qui peut
subsister d'authentiquement traditionnel dans le monde occidental, il y a du "diabolique" chez cet homme et il ne finira pas à l'asile mais dans les limbes extérieures.



Le Myosotis libre 15/05/2010 08:32



Guénon aurait peut-être dit la même chose.......



Jean-Pierre LAMONA revendre: 14/05/2010 21:02



A revendre:


tâcheron    Prix: 3 488 364 Euros


  prix à combattre rapidement:  perle rare d'un orient exceptionnel


 



Le Myosotis libre 15/05/2010 00:41



Pour ce prix il faudra mener le chantier jusqu'à son terme !!!!!



chao 14/05/2010 16:09



A VENDRE: Franc-Maçon

5000 euros à débattre

Bon état général

(en fonction de mon ancienneté dans la maison, mon prix "GLNF" est d'environ 5000 euros sur le marché)



Le Myosotis libre 14/05/2010 16:24



Qui dit mieux ?