La tour de Babel

Publié le par Victor Hugo


La lecture des Myosotis et des Acacias rappel l'épisode Biblique de cette fameuse tour.
"Alors toute la terre avait un même langage et une même parole. Mais il arriva, comme lis partirent d'Orient qu'ils trouvèrent une campagne au pays de Shinear où ils habitèrent.
Et ils se dirent l'un à l'autre: Allons faisons des briques et les cuisont au feux. Et ils eurent des Briques au lieux des Pierres et le bitume leur fut au lieu de mortier.
Et ils se dirent : Bâtissons une ville et une tour de laquelle le sommet soit jusqu'aux cieux et acquérons-nous de la Réputation"...Vous connaissez la suite, l'Éternel confondis leur langage afin qu'ils ne s'entendent pas les uns les autres, il les dispersa sur toute la terre et ils cessèrent de bâtir la ville.
La GLNF est en train depuis vingt ans de construire sa tour de Babel dans ce monde désorienté, sans Orient habité.
Construire le Temple avec des Pierres c'est trop long, prenons des Briques.
En hébreux Pierre et Brique ont la même racine, sauf que pour Brique il manque ce qui fait référence à la spiritualité!
On remplace aussi le Mortier par le bitume, substance née de la putréfaction.
La tour GLNF que j'ai déserté en 2003 après le "coup de Juan les Pins" (virez tous ceux qui questionnent, Dieu reconnaîtra les siens), Babel moderne s'écroulera. Elle n'est plus à couvert et la pluie aura raison de ses briques.
Ne continuez pas de dériver en compagnie de ceux qui continuerons à vous blesser.
Si "rassembler ce qui est épars reste votre devise, alors vous pourrez dire bientôt:
"On ne se pose plus la question du bord, quand il n'y a plus de bord"
Lorsque vous aurez quitté l'ombre de cette tour de Babel, la lumière resplendira!
Courage des Frères vous regardent.
Gabaon Niçois

Commenter cet article