La douloureuse descente aux enfers des Maçons épris de tradition et restés à la GLNF

Publié le par Le Myosotis libre

A travers une analyse sans concession, le Myosotis de Septimanie retrace la voie substituée allègrement enfourchée par « les Maçons de parade, recrutés en masse et formés dans un esprit non initiatique depuis des décennies » au sein de la GLNF, « coupée de la Voie Traditionnelle », où ils « occupent tous les postes clés de la gouvernance actuelle ».

 

Sur l’éventualité de réformes, Raminagrobis constate que « si le chef de l’obédience accepte désormais de parler de ‘‘réforme’’, il n’est pas question pour lui de changer de ‘‘vision’’ » et conclut pour les Frères de la GLNF que « ce qui est certain, c’est que nous ne pouvons plus nous prétendre continuateurs de la Tradition maçonnique porteuse de la régularité initiatique, au sein de la structure actuelle de l’obédience… », intitulant sa partition à lire sans modération : Requiem pour une obédience défunte.

 

http://le-myosotis.de.septimanie.over-blog.com/article-requiem-pour-une-obedience-defunte-57588612.html

 

Mon TCF Raminagrobis, merci pour venir partager notre sentiment qu’il est devenu impossible de pratiquer une Maçonnerie initiatique au sein de l’obédience, et qu’aucun combat ne pourra rétablir la Tradition.

 

Soit le bien venu au sein des Loges Libres et Souveraines, composées de ceux qui ont connu la même prise de conscience, le même déchirement, avant de reprendre leur bâton de pèlerin puis de retrouver la joie du partage fraternel d’une tradition revigorée par l’épreuve et enfin dépouillée de ce qui n’est pas authentique support de la Voie initiatique.

 

A bientôt au sein de notre Chaîne des Loges de saint Jean.

 

Les Myosotis libres

Commenter cet article

THIERRY CHARRIER 26/09/2010 23:24



Il serait temps, au lieu d'attendre que la GLNF se définisse, de créer une obédience pouvant accueillir les FRANCS MAÇONS. 



Le Myosotis libre 27/09/2010 19:36



 


Mon TCF Thierry,


au Myosotis libre, nous n’attendons plus rien de bon de la GLNF et l’avons donc quittée. Il nous reste de bons Frères à sauver, qui
méritent toute notre attention et notre fraternité.


Mais la constitution d’une nouvelle obédience n’entre pas dans notre analyse de la situation actuelle de la Maçonnerie française. Il
existe de nombreuses obédiences qui se heurtent très vite aux mêmes travers.


En revanche bien des Loges Libres et Souveraines, travaillant dans la discrétion et une parfaite régularité initiatique, valent le
détour. Permettre aux Cherchants de les rencontrer, permettre à ces Loges d’échanger entre elles, permettre des rencontres festives et des travaux en commun, telle est notre approche de ce que le
blog peut apporter à ceux qui le consultent ou souhaitent s’y exprimer.


Fraternellement.


 


Les Compagnons du Myosotis libre