Ethique ou l’art du comportement juste

Publié le par Le Myosotis libre

 

 

Myosotis s

La GLNF s’est emparée du mot ‘‘éthique’’ pour gloser dessus à qui mieux-mieux. En revanche elle n’en a pas profité pour revoir ses directives, en matière d’art du juste  comportement par un Frère visiteur.

Nous profitons donc des prochaines visites de Loge prévues sur Toulouse le samedi 22 mai en matinée, et sur Beaune le vendredi 4 juin au soir, pour faire le point sur la démarche attendue de la part des visiteurs. Le Maçon libre devant posséder, pour pouvoir aller de chantier en chantier, un sens parfait du comportement harmonieux, en respect de la Loge qui l’accueille.

Nous rappelons que les lieux exacts, horaires et ordre du jour, seront communiqués par le Myosotis libre à ceux qui se seront présentés en toute confidentialité à l’animateur du blog, et auront manifesté leur désir de visite.

 

La première règle à respecter est de porter les décors de travail de son grade, sans signe extérieur d’autorité. Seul le Vénérable Maître de la Loge qui se réunit, doit donc porter un cordon de Vénérable Maître… Les Maîtres visiteurs portent leur tablier mais pas de cordon d’Officier, sauf si un office leur est confié par la Loge qu’ils visitent. Les Maîtres installés portent le tablier orné des T et un cordon de Passé-Maître, Ex-Maître, Ex-Vénérable…

 

La deuxième règle exige le respect des usages du rite visité, et non l’arrivée avec ses gros sabots, dans un espace-temps sacré. En conséquence, un Frère qui connaît le rite pratiqué par la Loge visitée, et dispose des décors du rite, sera bien venu de s’en revêtir.

En cas contraire, il portera les décors du rite qu’il pratique, tout en préservant l’harmonie qu’il ne doit pas entamer.

Pour ce faire, quelques conseils :

-         Visite d’une Loge travaillant au REAA, au RF ou à Memphis et Miraïm : pas de chapeau au 1er et 2e grade, tête couverte au 3e grade, port de l’épée à tous les grades.

-         Visite d’une Loge travaillant au RER : chapeau dès le 1er grade pour les Maîtres, port de l’épée à tous les grades.

-         Visite d’une Loge travaillant à un rite anglo-saxon : ni chapeau ni épée.

 

Un Maître, travaillant habituellement au RER, ne portera donc ni glaive ni chapeau, lors de la visite d’une Loge de rite anglo-saxon ; prendra son épée pour la visite d’une Loge du Rite Français mais laissera le chapeau, autrefois nommé ‘‘couvre-chef’’ et à ce titre porté par le seul Vénérable.

Un Maître du Rite Français visitera une Loge du RER, en portant son chapeau dès le premier grade, et muni de son épée…

 

Fonctionnement des Loges itinérantes : le Myosotis libre vous a informé du principe de tenues destinées à permettre dans chaque Orient aux Frères en rupture de banc avec la GLNF, ayant démissionné ou non, de se retrouver et de travailler ensemble. Deux Loges itinérantes sont à cet effet à la disposition des Orients qui le souhaitent, la RL Edgard Morin du REAA et la RL Roëttiers de Montaleau du RF. Une réunion est déjà projetée en Septimanie et une autre en Provence. Les demandes sont à formuler auprès de l’animateur du blog, compte tenu des dispositions qui suivent :

Ces Loges auront à chaque tenue un collège différent. Le Vénérable Maître et les Surveillants appartiendront à la région du lieu de réunion. Le Secrétaire et l’Orateur seront les seuls Officiers dont le poste sera fixe. Les autres offices seront attribués en fonction des Frères présents, avec priorité à ceux de l’Orient choisi pour se réunir.

 

Que ceux qui souhaitent accueillir et ceux qui souhaitent être accueillis, dans le respect de ces principes et des Landmarks, se manifestent auprès du Myosotis libre, qui fera passer l’information dans le respect de la discrétion nécessaire sur un site librement accessible.

 

Que ces moments de fraternité partagée viennent remplacer les moments difficiles que les errements coupables de quelques uns font chèrement payer à tous.

A très bientôt sous la voûte étoilée. Je vous embrasse affectueusement.

 

Victor Hugo

Commenter cet article

Georges Voillaume 09/05/2010 01:36



Victor Hugo : de moins en moins en exil. La libertée...


tu peux transmettre les motifs de ma démission récente que je t'ai transmise  :  nous sentir moins seuls


pour continuer "Maconnerie" telle que nous la rêvons : donc possible à plusieurs, NA !