Démission de Maurice F..... Matricule GLNF : 65238

Publié le par Le Myosotis libre

Maurice F____

 

 

Matricule GLNF : 65238

 

 

 

                                                                                  Monsieur François S______

Grand Maître

Grande Loge Nationale Française

                                                                                  12, Rue Christine de Pisan

                                                                                  75017 PARIS

 

RECOMMANDEE A. R.

 

 

OBJET : DEMISSION DE LA GLNF

 

__________________________, le 25 août 2010.

 

 

Très Respectable Grand Maître,

 

Je reprends la lecture des différents courriers que nous avons échangés au cours de cette triste année maçonnique.

 

Votre courrier du 25 septembre 2009, m'informait de votre décision de rattacher ma Loge mère, Le Mont Hermon (N° 821 à l'Orient de MANOSQUE) à la Province ALPES – CORSE – MEDITERRANEE.

 

Selon vous, l'appartenance à une Province plus importante serait "gage de vitalité, d'harmonie et de bonheur". J'ai exprimé mes doutes, dans un courrier que je vous ai adressé le 28 septembre 2009.

 

L'échec est absolu : pour n'en donner qu'une illustration, ni le Grand Maître Provincial, ni AUCUN de ses Officiers n'ont JAMAIS daigné honorer de leur présence les Tenues de notre Atelier.

 

Un peu plus tard, vous avez cru bon de suspendre un Frère de notre R. L., et pas n'importe quel Frère, puisqu'il s'agissait du T.R.F. Lucien M_____.

 

Lucien M_____ est reconnu dans toute l'Obédience comme l'un des vivants exemples de ce que doit être le Franc-Maçon : juste, droit, charitable (pour ne citer que les principales qualités).

 

Le Vénérable Maître de la Loge Le Mont Hermon, et le modeste 1er Surveillant que j'étais, nous sommes émus du sort injuste réservé à Lucien M_____, et nous vous avons écrit à ce sujet, espérant que vous auriez à cœur de mettre en pratique le texte des vœux que vous aviez adressés aux Frères de la GLNF, à l'occasion de la nouvelle année.

 

Sur ce terrain là également, l'échec est absolu : notre écœurement a été immense, comme celui de tous les Frères de ma Loge, et de bien d'autres d'ailleurs, à la lecture de votre réponse, puisque vous exprimiez le désir que nous incitions le TRF Lucien M_____ à faire "acte de contrition" auprès de vous – rien de moins !

 

Reste enfin cette Assemblée Générale du 25 mars 2010. Vous avez été mis en minorité, par des F.F. qui ont, pour bon nombre d'entre eux, sacrifié une journée de travail, un jeudi, afin de se déplacer à PARIS et vous faire part de leur "ras-le-bol".

 

Un homme d'honneur aurait démissionné de ses fonctions sur le champ. Aucun membre du Conseil d'administration n'a tiré les leçons de ce désaveu cinglant, et au premier rang dudit Conseil, son Président, PREMIER responsable du désordre.

 

Je vous ai adressé un troisième courrier, le 31 mars 2010, directement, et reproduit in extenso sur le Blog Myosotis PACA.

 

Sur ce constat objectif que "la confiance n'existe plus entre la majorité des F.F. de la GLNF et vous-même", je vous invitais respectueusement à remettre votre mandat en jeu.

 

Au lieu de cela, vous organisez à présent des sous-assemblées générales, Province par Province, espérant par cet artifice grossier que vos G.M.Pr. sauront trouver les mots pour "convaincre" vos opposants d'approuver votre lourd passif.

 

Et pour ceux qui sont certainement plus difficiles à convaincre, les instructions que vous avez données auxdits G.M.Pr.  par courrier du 29 juillet 2010 sont limpides : ils doivent suspendre sans hésitation les opposants à votre personne. Plusieurs d'entre eux s'y emploient déjà avec zèle.

 

Attendez-vous pourtant à un nouvel échec, aussi cuisant et absolu que le précédent.

 

Mais je vous rassure, je ne participerai pas à sa réalisation par mon vote négatif. D'autres s'en chargeront – soyez-en sûr, inéluctablement.

 

Etre Franc-Maçon, dans ma propre conception, consiste à être un Homme droit, juste, sincère, loyal, courageux, intègre, et à conserver son honneur.

 

Ces qualités là, je les avais reconnues, de la plus belle manière, auprès de deux Frères de mon Atelier. L'un vient hélas de passer à l’Orient Eternel ces dernières semaines. Quant à notre autre Frère, Lucien M_____, que j'ai déjà cité, il fera partie, le 6 septembre 2010, de la triste charrette devant passer devant votre minable Conseil de Discipline National, tout à vos ordres. Car il fallait qu'il soit "minable" et "aux ordres" pour exclure le TRF Thierry P____, pour ne citer que cet exemple.

 

Je n'ai jamais eu honte d'être Franc-Maçon, mais aujourd'hui, j'éprouve un viscéral sentiment de honte d'appartenir à la GLNF, du moins à ce que vous en avez fait.

 

Dans mon premier courrier, du 28 septembre 2010, je vous exposais déjà cette question que je me posais, ce choix, jadis rendu célèbre par un Ministre de la République : "se soumettre ou se démettre".

 

A cette époque, j'avais choisi de me soumettre.

 

L'évolution despotique de votre gouvernance me conduit aujourd'hui, sans le moindre regret, à faire un autre choix.

 

J'ai donc l'honneur de vous présenter ma démission de la GLNF.

 

Veuillez agréer mes salutations.

 

 

                                                                                                          Maurice F_____

 

 

Le Secrétaire de ma Loge, ainsi que le Secrétaire de Province Alpes Corse Méditerranée sont destinataires d'une copie de ce courrier.

Commenter cet article

Compagnon d'infortune 21/08/2011 19:30


Mes BAF Quelle tristesse dans ces départs. Mais qui nous accueillera en maçonnerie ? Je songe parfois à partir, mais quitter ma loge, mes FF et mon chemin initiatique m'est trop douloureux... Que
le GADLU nous guide.


Le Myosotis libre 21/08/2011 19:58



Mon BAF "Compagnon d'infortune" je te comprends ..... ce n'est pas facile de qitter sa Loge ! En ce qui me concerne j'ai hésité pendant 3 ans ! Mais quand c'est trop c'est trop. Amitiés
Fraternelles Victor



Eric ROBILLOT 12/09/2010 11:39



J'ai pris la difficile décision....


Après 25 années à la GLNF , je viens de prendre la décision de la quitter. Cela est difficile, mais cette institution ne représente maintenant plus rien.


Que penser des dignitaires nationaux de la GLNF qui s’accrochent à leurs dorures et privilèges, partie apparente de l’iceberg ?  Que peut révéler la partie cachée ?



Que penser des dignitaires provinciaux de la GLNF, sortes d’affidés sans envergure, incapables de se révolter contre un système à bout de souffle, dont les jours sont comptés ?




Que dire d’une reconnaissance qui tarde à être remise en cause par la GLUA?




Ma conscience d’Homme Libre et de Bonnes Mœurs, d’homme d’Honneur, fait que je ne puis rester plus longtemps dans ce
système mis en place avec la complicité de personnages avides de clinquant, silencieux aux événements, qui n’attendent que le bon wagon pour s’y engouffrer comme résistants de la dernière
heure…



Quelle tristesse ! Je n’ai vraiment plus ma place à la GLNF.


 


 


                                                       
                   Eric ROBILLOT


 








 


 



Le Myosotis libre 12/09/2010 13:29


Comme je te comprends mon BAF Eric ! J'ai aussi tergiversé pendant près de 3 ans avant de me décider et maintenant je ne le regrette pas du tout. Victor de Perpignan


Ecossais13 07/09/2010 09:01



Mes TT. CC. FF.,


Ce courrier est triste, j'en suis d'accord, mais je pense qu'il est également porteur d'espoir pour ce F. qui trouvera (certainement) ailleurs uen maçonnerie telle qu'il, que je la conçois.


J'ai longtemps hésité tout ce mois de juin 2010 à faire de même.....puis j'ai décidé de rester, pour mes FF., ma loge, espérant fortement que les choses bougeraient.


Il faut se rendre à l'évidence, rien ne bouge, et rien ne bougera ; rien de significatif j'entends.


Alors, dans quelques jours, quelques semaines, je ferai de même que notre F. Maurice. La fraternité, la spiritualité la maçonnerie 'nont jamais été l'apanage de la GLNF, encore moins aujourd'hui.


Que le GADLU nous guide sur la voie


Très fraternellement



ouvea 30/08/2010 09:47



Mon cher F,


j'aurais préféré, mais te le repoche pas evidemment, plutôt que de lire ta demission lire une riposte ferme aux actions de Stifani.


Cette riposte est possible en particulier vis à vis de ceux qui s'y livrent. Et la riposte doit les mettre en cause pénalement, PERSONNELLEMENT.


Des procedures sont déjà lancées pour les mêmes faits.


Chaque OP qui contribue en quoi que soit a des appels a cotisation dans les circonstances actuelles ou à organiser des manoeuvres fraduleuses pour se faire remettre des fonds(faire valider des
cotisations) s'expose PERSONNELEMENT à une mise en cause pour escroquerie. (aggravée si elle est en "bande organisée" ).


Pour info : http://coordinationmacons2010.wordpress.com/2010/08/25/glnf-assemblee-generale-du-16-octobre-une-escroquerie/


Mes FF, si malgré le rapport de force tres favorable pour nous, nous n'arrivons pas à mettre dehors cette equipe nuisible, c'est que nous sommes trop mous, que nous le meritons notre Stifani.


Dans ce cas, en effet il ne restera plus que la demission. Mais en attendant, LUTTONS !


 



Grincheux 27/08/2010 23:33



Evidemment la lettre est parfaite, les motivations plus que pertinentes et remarquablement bien exposées.


Mais était-ce faillir à la rigueur morale que de démissionner après les votes d'octobre et de ne pas avoir une voix de moins pour mettre fin à cette immense mascarade qu'est la gouvernance
actuelle de l'obédience ?


A force il n'y aura plus personne pour voter contre Stifani !