COMMENT SERVIR NOTRE TRADITION

Publié le par Le Myosotis libre

 

Nous avons été Myosotis sauvage à l'heure où il importait de faire savoir que mieux valait quitter une spirale infernale que de tenter vainement de la maîtriser ; à l’heure où il importait de comprendre que l’on ne mélange pas de l’eau propre avec de l’eau sale, si l’on espère lui faire retrouver sa pureté.
Nous avons été Myosotis libre à l'heure du rassemblement de tous ceux qui quittaient ou avaient quitté la Maçonnerie obédientielle, afin de profiter de notre sensibilité et de notre histoire communes, pour nous rassembler autour d’une Charte, au cœur d’une fraternité vivante.

Les Compagnons du Myosotis libre ont donc voyagé, afin de tourner définitivement les pages sombres que traverse la tradition maçonnique, et d’établir des liens affectifs entre Maçons libres et égaux. Aujourd’hui ils sont unis entre eux par l’esprit, sans aucune structure associative. Ils sont tous les porte-paroles du ressourcement nécessaire de la tradition initiatique de l’Ordre, au sein de Loges Libres et Souveraines.

Ces Loges constituent le creuset où se rencontrent des Maçons issus de toutes obédiences, prenant conscience, dans ces havres de paix et de fraternité, des distorsions introduites par tant d’illuminés qui prétendent penser pour les autres, et sont les fossoyeurs de la régularité maçonnique.

 

Arrivés par des chemins de plus en plus divers, en qualité de membre ou de simple visiteur, ces Frères et Sœurs, pétris d’espérance en un véritable renouveau, représentent le prochain défi qu’il convient à tous de relever, en prenant soin de ne pas constituer une Nième obédience qui cacherait son nom, en ne renonçant pas aux principes de l’Ordre rappelés dans la Charte, en acceptant que d’autres déclinent différemment leur foi de Maçon.

 

Les Maçons de saint Jean travaillent à la gloire du GADL’U et ne fléchissent le genou pour prêter serment, que devant le Créateur, non devant des hommes ou des symboles. Ils travaillent à l’aide de rituels issus de la tradition maçonnique, pratiqués dans leur authenticité, et sans discussion d’ordre politique ou religieuse durant les travaux.

Ils constituent des Loges masculines et des Loges féminines, qui seules décident souverainement de quel candidat ou quel visiteur, elles désirent recevoir.

Ils poursuivent leur cheminement au sein d’ateliers de perfectionnement, correspondant au rite choisi, et fixent, de grade en grade ou degré en degré, vis à vis d’éventuels visiteurs travaillant dans d’autres systèmes, les passerelles autorisant leur présence.

Ceci doit rester le fondement de leurs travaux maçonniques.

 

Rester soi-même, mais sans se refermer sur soi-même, telle est donc la nouvelle étape à franchir. Nous pourrions l’appeler l’Alliance ; celle qui unit librement le Créateur et les créatures ; celle qui se constitue entre deux colonnes : l’amour de Dieu et l’amour du prochain ; celle qui embrase l’Etoile flamboyante et contient dans une Arche tous les mystères de l’Art Royal et tous les secrets de l’univers.

 

Après s’être séparés des Maçons qui n'osent briser leur asservissement et préfèrent supporter les oukases administratifs, au nom du confort matériel, les Maçons de saint Jean ont pris leur envol vers la liberté de penser par eux-mêmes, de se rencontrer et de se reconnaître pour Maçons, avec ceux dont ils étaient artificiellement séparés hier. Ils s’unissent dans l'esprit avec tous ceux qui sont porteurs d'un réel message de fraternité et d’une parfaite culture de la tolérance.

Les blogs Myosotis libre se sont faits chantre de cette ouverture et de ces rencontres, hors de toute institution et sans autre floriture que la sincérité des cœurs et le vent de liberté qui doit continuer de souffler pour expurger les déviances et restaurer l'esprit.


Dans la perspective de cette Alliance qu’ils appèlent de leurs vœux, les Compagnons du Myosotis libre espèrent un rapide dialogue entre toutes les Loges Libres, sans rejet a priori de Loges Libres ayant adopté des principes différents des leurs, ni de Loges ayant fait le choix d’adhérer à une Grande Loge qui ne leur retire pas leur Souveraineté initiatique.

Chacune d’entre elles doit s’ouvrire aux autres, pour mieux s’épanouire, pour offrire des solutions de visite ou de transfert à celui qui change de région, pour présenter aux profanes l’image d’universalité qui fait partie intégrante de la tradition maçonnique, pour permettre aux Maîtres et Compagnons de visiter et découvrire le profile spécifique de chaque rite.

 

Si tous les interlocuteurs n’ont d’autres attentes que l’épanouissement de notre confrérie dans la liberté individuelle de chaque cheminement, dans la simplicité des moyens, et dans la plus large et la plus authentique fraternité, une ère nouvelle se lèvera. 

 

C’est notre espoir pour demain. Que tous ceux qui souhaitent en être des architectes se manifestent et que la Providence nous vienne en aide.

 

Les Compagnons du Myosotis libre, serviteurs de l’Alliance des Loges Libres et Souveraines, et des ateliers de perfectionnement de tous rites

Commenter cet article

Sanchi Alain 08/12/2010 17:47



Ja suis Maître maçon dans les vosges province d'austrasie, maçon depuis 1989, et je ne supporte plus les gesticulations de l'obédience  dirigée par des gens que ne sont pas capables de
rester sur les fondamentaux de notre ordre. Je soutiens FMR, et suis prêt à m'engager encore plus loin pour que la régularité et la raison l'emportent.


J'ai dit.



Le Myosotis libre 09/12/2010 08:58



Merci mon BAF Alain de ton commentaire, et de l'intérêt que tu portes à notre blog. Chacun fait selon sa conscience et ta démarche est honorable. 3B, Victor


Mon
TCF Alain,
  Certains anciens de la GLNF appartenant à la Province d' Austrasie et qui te connaissent pour la plupart, ont choisis d' appartenir à notre mouvement du Myosotis Libre, dés sa
création.
  Ces Frères sont prêts à échanger avec toi afin d' aller plus loin dans la création d' une Loge Libre et Souveraine de St Jean, dans un Orient à définir



servadac 07/12/2010 09:31



MM.TT.CC.FF.

Je souhaite remercier notre guide spirituel qui bien involontairement est peut être en train de donner naissance à la maçonnerie du 21ème siècle. En achevant de tuer la G.L.N.F., il a provoqué un
sursaut de nombreux frères qui retrouvent des valeurs maçonniques qui ne s'étaient pas exprimer depuis longtemps. C'est d'en bas que les travaux ont repris force et vigueur. Et je suis convaincu
que sur le cadavre pourrissant fleurira et s'épanouira quelque chose de beau, sage et fort. Alors oui !!!Chantons les louanges de S. . Contrairement à ce qu'il pense il n'est pas notre guide
spirituel. Il est bien plus. Il est notre sauveur dont la violence nous sauve d'une lente agonie.

J'ai dit



Le Myosotis libre 07/12/2010 09:44



de tout mal surgit un bien.........